Sôseki Natsume

— Sôseki Natsume. Oreiller d'herbes

Quand on malaxe de la farine pour pétrir de la pâte, elle est au départ trop fine et les baguettes ne rencontrent aucune résistance à leur mouvement ; mais si l’on est patient, elle prend peu à peu de la consistance, et la main qui pétrit s’alourdit. Si l’on continue à malaxer, il arrive un moment où l’on ne peut plus tourner. C’est, à la fin, la pâte qui, sans qu’on le demande, colle à vos baguettes. Faire de la poésie, c’est justement cela.

(Sôseki Natsume. Oreiller d’herbes)

Sylvaine Dampierre

Cinéaste, auteur et Haïjin sans prétention.