Olivier Adam

Et c’est à cela que nous invite le Haïku : accroître notre présence, densifier notre rapport au réel, aux autres et à nous-mêmes. Habiter poétiquement le monde, en somme. Rien de plus moderne. Rien de plus urgent. En ces temps morcelés, illisibles, concassés par la vitesse, la soif de posséder et l’injonction de produire.
(Olivier Adam)

— Olivier Adam in préface à “la Lune et moi”. Ed Points 2011

 

Sylvaine Dampierre

Cinéaste, auteur et Haïjin sans prétention.