Roland Barthes

Comme une boucle gracieuse, le Haïku s’enroule sur lui-même, dans le sillage du signe qui semble avoir été tracé, s’efface : rien n’a été acquis, la pierre du mot a été jetée pour rien : ni vagues ni coulées du sens.
(Roland Barthes – L’empire des signes)

Roland Barthes. L’empire des signes.

Sylvaine Dampierre

Cinéaste, auteur et Haïjin sans prétention.