Maurice Coyaud

— Maurice Coyaud - Fourmis sans ombres

Certes avons-nous de quoi être déroutés par cette poésie qui occupe si peu de place et qui occupe si légèrement sa place, nous autres occidentaux si anxieux d’exploiter le champ complet du discours et des discours, toujours prêts à expliciter nos paroles par d’autres paroles, à arpenter la moindre parcelle de signification, à accaparer systématiquement le terrain.
(Maurice Coyaud – “fourmis sans ombres le livre du haïku”)

(Maurice Coyaud – “fourmis sans ombres le livre du haïku”)

Sylvaine Dampierre

Cinéaste, auteur et Haïjin sans prétention.